Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 19:04
Tokyo Metropolitan Government.
           On sort de l'ascenseur avec le sourire d'une hôtesse, on s'approche de la vitre et........ pfiou, l'immensité de la ville nous ébloui. Dans ce cas, les photos ne rendent rien. En plus, sans préméditation, on y étais pour le coucher de soleil !
          Aspect  pratique : l'observatoire est gratuit, mais pas à 360°, à moins de se prendre quelque chose dans le resto. Mais à savoir qu'un resto avec une vue pareil, ça se paie. Il occupe la vue côté Shinjuku festif. On a passé notre chemin.












































Partager cet article
Repost0
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 11:23
          Un petit peu de marche à pied et nous arrivons à Shinjuku, le fameux quartier des affaires avec ces grandes tours. Architecture impressionnante, mais au final, on ne se sent pas du tout étouffé, c'est propre et espacé. Même là, dans ce haut lieu du travail, je me sens bien. Le Japon, ça te change un Homme !































































Partager cet article
Repost0
5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 18:02

         
          A deux pas de la Takeshita dori, on trouve le sanctuaire Meiji. Un exemple de plus pour illustrer les contrastes nippons. Nous passons de agité, élaboré, coloré à paisible, épuré, sublime.

          Avant ça, on s'est fait accosté par un gars qui nous a parlé de scooters customisés. Déjà, en France on s'en balance, mais alors au Japon... Toujours est-il qu'il a fini par une photo de nous et on ne sait toujours pas sur quel site porno on a fini !

          Revenons à notre sanctuaire, posé au sein d'une forêt, artificielle, mais ça on s'en fout, c'est une forêt. Et puis je vous laisse chercher dans notre ami à tous, google, pour l'historique. Place aux photos, de cet endroit meijique. Ahah, c'est nul, un tel bâtiment aurait mérité moins de vulgarité. Que voulez-vous, c'est ça le contraste.


Aussi, je vous laisse trouver la définition illustrée du chauvinisme (par Aude).

 



 


 

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 09:23
          Autant le dire, Aude et moi ne sommes pas du tout shopping, acheter un pantalon est une grosse corvée. C'est donc plus par amusement et curiosité que nous sommes entrées dans le 109.
          Ce qui nous a attiré en premier, c'est qu'un bataillon de jeunes filles habillées en rose, placées devant un podium rose, distribuait des échantillons roses. Pas d'autres solutions, il fallait absolument qu'on choppe ces échantillons. Et nous avons bien fait. Ce sont des échantillons du dernier parfum "Happy Bath Day" du groupe NEWS. Ouaouh ! Quoi ? vous connaissez pas NEWS ?! Ahlala... C'est un groupe de chanteurs, non,c'est pas ça, c'est un boys band dernière génération, avec des petits beaux gosses tout mignons, qui chantent des trucs... de boysband... c'est une vraie industrie au Japon. Que d'ironie dans mes propos... Je vous mets le clip de "Happy birthday", la chanson dont dérive le parfum. C'est bien eux, qu'on aperçoit dans la vidéo de rues de Shibuya, sur l'écran géant.



          Je suis désolée pour les fans, mais je n'ai pas réussi à regarder le clip en continu.


          Sinon, à l'intérieur, c'est lumière tamisée et combat de musique entre les boutiques. Des fringues et accessoires à gogo. Du fashion et du loufoque.














































Je rappelle que certaines photos sont d'Aude.

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2008 7 07 /12 /décembre /2008 22:11

          Pour commencer la visite de Tokyo nous sommes allées de bon matin à Shibuya. Touristiquement, y a pas vraiment de monuments, en plus on a oublié d'aller voir la statue de Hachiko... Mais ce qui est intéressant, c'est l'ambiance ! Ca y est nous sommes dans le démesuré, le fashion, le stylé, dans la jungle urbaine telle qu'est connu Tokyo dans le monde entier.
          La sortie du métro nous a fait déboucher sur l'emblême du quartier : le builging 109, grand centre commercial. Et devant nous, le grand croisement avec de grands immeubles couverts de grands écrans, avec de grands passages piétons partout, une grande foule qui traverse, non, ce n'est pas grand, c'est ENORME !























                                                             

          C'est un bonheur que de vagabonder dans ces rues, passant des rues bondées aux petites rues moins fréquentées.

                        

          Shibuya est bien le quartier des jeunes. Dommage, que nous n'ayons pas pu y aller la nuit, pour chouiller.

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 07:41
          Le temps de s'installer à l'hôtel, de se prendre une douche et c'est déjà l'heure du dîner. Qu'allons-nous choisir pour notre premier repas à Tokyo ?

          Entre l'hôtel et la gare, il y a un petit quartier festif. On en fait assez vite le tour, mais c'est néons, couleurs chaudes, piétons nocturnes, bruits, c'est la Saint mich-mich tous les jours et puissance 1000 ! A cela, il faut ajouter la présence à chaque carrefour, d'hommes (souvent jeunes et beaux) habillés en costard très classes. Nous ne savons toujours pas, mais une déduction s'est imposée à nous... en conséquence nous les avons appelé les "chelous". Un soir,on a demandé à un nouveau petit jeune de l'hôtel de nous dire qui c'étaient. On a dû mettre les pieds dans le plat, bien comme il faut ! "Who are the men in black at the crossing of the streets ?" Il a d'abord cru qu'on parlait du film... Il nous a baragouiné que ça craignait rien, que c'étaient juste des rabatteurs... Ah oui, bah ils sont pas très efficaces pour accoster les gens alors ! Je savais pas qu'il y avait besoin d'une oreillette pour faire ça ! M'enfin bref...



Pendant notre vagabondage, les yeux et oreilles grands ouverts, nous sommes très vite tombées sur cette vitrine :


          Plein de gens rentraient et sortaient, tous japonais. Et ça avait l'air très appétissant, et au final, c'était délicieux. On s'est pété le bide de sushis pour 4€ par personne. C'était tout petit et chaque serveur ou cuistot criait sa phrase pour créér un vacarme finalement agréable à nos oreilles.



           Et pour terminer, avant d'aller vite se coucher, un petit tour rapide dans une salle de jeu, ce qui deviendra presque un rituel pour nos fins de soirées !


Comment les employés font-ils pour y travailler ??!!
Partager cet article
Repost0
2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 09:54

          Nous avons posé le pied sur le sol du Japon. Chaque jour, l'une demandait à l'autre : "eh, rappelle moi où on est !", "on est au Japon, au JAPON !" C'est totalement incroyable, et pourtant... Ai-je mis trop d'espoir dans ce voyage ? Vais-je être déçue ? Est-ce un pays accueillant ? Ahlala, ces questions on me les a posées, mais moi, elles ne m'ont jamais effleuré l'esprit !

          J'avais promis à ma famille un SMS pour prévenir de mon arrivée. En appelant mon opérateur avant de partir, on m'avait dit qu'il n'y avait pas de problème au niveau du réseau. Ah ouais ? ben ils ont pas dû penser à tout, ça venait peut être de mon téléphone, mais toujours est-il que niveau réseau, c'était le néant. Après s'être renseignées, nous avons trouvé les téléphones publics. J'ai trouvé ça très pratique, car ils fonctionnent avec la carte bleue. Pas besoin de s'acheter une boisson alors qu'on n'a pas soif, pour craquer notre billet de 10 000 à l'aéroport. Par contre, en revenant en France, j'ai trouvé ça moins cool. 28€30 pour les 3  minutes ! Gloups. 

          Premier défi, se rendre à l'hôtel. Mais finalement, au Japon, tous ces genres de défis sont trop simples à relever. De bons transports, de bonnes indications, c'est presque plus facile que de prendre le RER.
          J'avais repéré 2 façons de quitter Narita. L'une était de prendre le Narita express, direct pour Ikebukuro. L'autre était de prendre la ligne Keisei, descendre à Nippori et prendre la Yamanote Line.
          Finalement, sur place, on a choisi le bus Airport Limousine. Avec un horaire de départ qui nous correspondait mieux et un trajet direct. En  plus, le bus offre l'avantage de nous faire traverser les rues de Tokyo. Optionnellement, ça  permet de faire déjà des rencontres. Désolée les gars, mais on sait déjà que notre soirée va tourner court.
          Donc on a beau savoir, que des photos prises d'un bus, à travers une vitre, ça ne donne rien, on ne peut  pas s'empêcher de mitrailler. C'est vrai quoi, on est au Japon, au JAPON !







 


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Objectif JAPON
  • : Ma liberté, mon rêve : découvrir le monde, à commencer par le Japon. J'ai les billets d'avion et je pourrais en parler non-stop. Alors plutôt que de saouler mon entourage, je vais me défouler ici !
  • Contact

Archives