Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 22:29

Prenez deux jeunes filles, une berricho-deuxsèvrienne et une nivernaise pure souche. Choisissez-les bien dingos.
Mettez-les devant le plus long et le plus rapide escalator du monde.

A votre avis, qu'est-ce que ça donne ?

ti-tut, ti-tut, ti-tut, tuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuut

La réponse est : on monte et on descend, on monte et on descend !




Reprenez les deux simplettes et mettez-les dans un ascenseur vitré.

A votre avis, qu'est-ce que ça donne ?

ti-tut, ti-tut, ti-tut, tuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuut

La réponse est : on monte et on descend, on monte et on descend, on monte et on descend, y a quelqu'un qui arrive ? c'est pas grave, on monte et on descend, on monte et on descend !



Partager cet article
Repost0
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 14:19
          Petite place sans prétention, beaucoup de passage, quelques exhibitions... on peut y rester des heures à regarder tout autour de nous. Mais où est Nagase Tomoya ???





Cette vidéo fait le lien avec le prochain article. L'image est pour cet article, l'audio pour le prochain !
Partager cet article
Repost0
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 20:41


          Comme si en tant qu'étrangère nous ne détonions pas assez, nous nous lançons en tenue de bouseuses à travers la rue principale de Ginza. Mais au final, qu'est ce qu'on s'en fout. Certes on voit les grands noms de la mode s'afficher sur les buildings argentés, mais les boutiques ne sont pas encore ouvertes, et s'approcher des vitrines juste pour voir les prix ne nous intéresse pas. A 9h00, les passants ont un but et avancent simplement. Avoir une apparence simple tout en étant sophistiqué, ça c'est le Japon et les japonais. Qu'on soit Ginza Yon-chome, l'intersection la plus connue, ou au 109 de Shibuya, tous inspirent la sympathie. Et si un Ginza à Paris inspire le snobisme, le Ginza de Tokyo est une invitation au melting-pot, quels que soient tes objectifs qui t'ont mené à traverser ce quartier, tu peux être en paix.





























































































































(Le bâtiment Wako, un des emblèmes de Ginza, était en travaux. Le lot de consolation était cette image sur la palissade qui le cachait.)

Partager cet article
Repost0
24 février 2009 2 24 /02 /février /2009 23:12
          Pour aller au marché de Tsukiji, on avait suivi les conseils du Lonely Planet : "prévoyez des chaussures qui ne craignent rien pour marcher sur le sol mouillé et sale". Et comme on est très prévoyante, on a enfilé notre combinaison "thon" : vieille polaire et jogging. On ne sait jamais, un poisson aurait pu nous sauter dessus, des crevettes auraient pu s'accrocher à nos jambes de pantalons pour s'évader ! Panoplie "thon", pour marché aux poissons. hum... et bref...
          C'est dans cette tenue, que nous avons sorti notre carte de Tokyo et avons avancé à travers les rues de Tsukiji, vers le Nord/Nord-Est, en remontant la Shouwa-dori. Et c'est dans cette tenue que nous sommes arrivées à Ginza : le quartier du chic et du luxe !

          Sur la droite, nous nous sommes arrêtées devant le théâtre de Kabuki. Il est 9h00. Sous le soleil du matin, éloignée du marché, l'atmosphère est calme et légère. Peu de voitures, peu de passants, peu de magasins ouverts, le quartier se réveille. Mon souvenir me ramène à une ambiance surréaliste. Le bâtiment est lui même surréaliste, savant mélange entre l'Orient et l'Occident. Les toitures ondulées côtoient les colonnes de pierre. Mais je ne crois pas m'être aperçue de toutes ces impressions, de toutes ces sensations, sur place. Ma bulle de bonheur me protégeait de toutes ces réflexions, pour me laisser libre de profiter du moment présent.



























































Et oui, on y était sur ce trottoir de Ginza !

Partager cet article
Repost0
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 21:16

          On parcourt les allées du marché et puis petit à petit, la cadence alentour ralentit : moins de bruits, moins de voix, lumières moins agressives, et pourtant, toujours des gens, toujours des OVNIS. Le carton remplace le polystirène. Ici, plus de poissons, place aux fruits et légumes et trucs dans le genres. 
          
          Il est plutôt difficile de manger au Japon, en tout cas, pas en variété. Après, on choisissait pas nos restos et nos plats en fonction de ça non plus. Mais il est facile de commander une salade dans les restos, de se prendre une pizza champignons de là-bas (c'est d'ailleurs très surprenant à goûter, rien à voir avec la pizza aux champignons de Paris). Finalement légumes, ça peut aller. Mais les fruits... En trois semaines, on a mangé 3 bananes (dont 2 dans des crêpes), 1 clémentine dans notre temple du Mont Koya et dans notre onsen de luxe on a eu 3 quartiers de clémentine et 3 lamelles de pomme ! Habituellement, je mange une douzaine de fruit par semaine...

          M'enfin bref, y en a au moins qui a été un homme heureux et qui a dû trouver tout ce qu'il voulait, j'espère qu'il s'était gardé une place pour conduire !

Partager cet article
Repost0
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 09:57

          A Tsukiji, y a des produits qui donnent envie d'en manger, d'autres qui donnent envie de courir aux toilettes (c'est exagéré bien sûr). Y a des trucs inconnus, bizarres, drôles, colorés...  Rien de mieux qu'une floppée de photos en vrac pour "raconter" ces étalages.

  
             




Partager cet article
Repost0
13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 19:07





          Nous voici a à arpenter les passages étroits du marché pro. La règle numéro 1 : se faire le plus petit possible. Rester concentrer dans toute l'agition, malgré tous ces bruits, ces véhicules... cette folie !
Une photo, c'est bien, une vidéo c'est mieux, mais ça n'est rien comparé à la réalité.










Partager cet article
Repost0
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 21:44
         Reprenons le déroulement de notre journée avec la visite du marché aux poissons de Tsukiji.

          Le blabla habituel c'est que c'est le plus grand marché aux poissons etc... le débat c'est qu'ils vont le détruire et en faire un autre, patati et patata. Mais ce qu'il faut savoir, c'est qu'il faut se lever tôt pour voir ça ! Et nous, après le réveil, on s'est rendormie... heuereusement ça n'a duré qu'une heure et on y était encore tôt : dès 7h00.

     Il y a 3 parties dans ce marché. 


          Une partie consiste en des exposants dans les rues pour la vente aux particuliers. Il est possible d'y manger des sushis plus que frais. Malheureusement sur le coup ça ne nous a pas tenté.

          La partie la plus importante est bien sûr celle de vente des poissons aux professionnels et enfin il y a une partie, toujours pour les professionnels, exposant fruits et légumes.

          Tsukiji, c'est la ville dans la ville, une fourmillière, un microcosme... C'est absolument impressionant. J'avais pas spécialement envie d'y aller mais Aude était très curieuse de voir ça. Je n'ai pas regretté !

 


      


Partager cet article
Repost0
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 16:44

En surface, la population fourmille entre les grattes-ciel, mais au détour d'une rue, on peut se retrouver seul à arpenter la ville, à l'écoute de l'environnement urbain.
Dans les sous-sol, c'est la même chose, chacun à son ambiance et ses lumières.

Voici, les coulisses du Tokyo Metropolitan Government, entre les tap-tap des talons et les gri-gri des grillons :





























Et voici les sous-sols les plus connus, ceux du métro, nous sommes toujours à Shinjuku :



























Partager cet article
Repost0
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 16:23
          Après le boulot, à Bressuire, tu vas faire tes courses ou tu vas faire du sport, et tu te colles devant l'ordi ou la TV.
          Après le boulot, à Shinjuku, tu vas te détendre deux bâtiments plus loin, tu vas te réchauffer le coeur sous les néons, tu vas déambuler dans les voix assourdissantes, tu vas te sensibiliser aux contacts des personnes...

          Malheureusement, nous n'avons pas vraiment assez profiter de cet endroit... pas de regret à avoir, je me rattraperai !




Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Objectif JAPON
  • : Ma liberté, mon rêve : découvrir le monde, à commencer par le Japon. J'ai les billets d'avion et je pourrais en parler non-stop. Alors plutôt que de saouler mon entourage, je vais me défouler ici !
  • Contact

Archives