Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 20:13
          Dans toutes villes, il y a les aménagements paysagers entretenus par les services techniques. Cet aménagement peut etre aussi culturel. Voici quelques oeuvres historiques exposés à travers la ville de Takayama :

Premièrement, ces sculptures à apparence comique qui forment un duo, chacune d'un côté du pont Kaji-Bashi, face à face au dessus de la rivière Miyagawa.



          Ce sont des statues de bronze. Leur nom est Tenaga et Ashi naga, respectivement "longs bras" et "longues jambes". L'artiste est Yoroku Taniguchi, à la fin  de l'ère Edo. Les originaux sont sur le "Ebisu float" lors du matsuri de printemps.
Je ne sais pas quels personnages elles représentent, je sais juste qu'ils ont des têtes à donner envie d'être leur pote !

Après il y a cette sculpture de samourais. Vous pourrez la trouver sur  place du marché Jinya Mae .

Et puis l'embellissement de la ville passe aussi et beaucoup par la contribution de chaque habitant. A Sanmachi, les maisons sont bordés de sculptures, banzais... En voici un échantillon.

Partager cet article
Repost0
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 22:38
          En préparant le prochain article, j'ai ressorti un petit prospectus, et je fais régulièrement l'erreur de négliger les petits prospectus. On y apprend pourtant pleins de petites choses. Sur le moment, je n'y ai donc pas prêté attention, mais maintenant, je retrouve les détails sur mes photos, par le plus grand des hasards.


          Alors j'ai déjà mis cette photo sur le précédent article. Mais cette fois, j'attire l'attention sur la boule suspendu à l'entrée. Ca s'appelle des Sugidama. C'est fabriqué avec des aiguilles de cèdres japonais et c'est un symbole des distilleries de sake. Dans la vitrine, on  voit d'ailleurs les petites carafes à sake.
Dans le temps, le nouveau sake était prêt au début du printemps. On fabriquait alors la boule avec des aiguilles fraîches et vertes. Et pendant que le sake arrivait lentement à maturation, les aiguilles brunissaient. Et quand toute la boule avait la même couleur brune, le sake était prêt à boire !

           La prochaine photo... je ne sais plus vraiment ce que j'ai voulu prendre. Après le voyage, je me rends souvent compte que je fais parfois des cadrages bizarres... là je pense que j'ai voulu prendre la jolie gouttière (...). La deuxième photo est d'Aude. Elle est pas très bien cadrée non plus... et paf elle a qu'à lire le blog eheh.



          Sur la devanture de beaucoup de maisons, au niveau de l'étage, on découvre ces petites armoires. Il y en a une soixantaine au total. Ce sont en fait des minis sanctuaires dédiés à Akiba-sama, le Dieu qui protège des feux. Ils ont été mis en place à l'ère Edo. Ce n'est pas difficile d'imaginer un incendie prendre en un rien de temps dans ces résidences de bois.
Partager cet article
Repost0
4 août 2009 2 04 /08 /août /2009 21:00

          Ainsi, nous avons quitté Hakone. Nous avons pris le bus d'Hakone-Machi à Odawara, grâce à notre "Hakone week day pass". Odawara est une gare Shinkansen de la ligne Tokaido. Nous avons rejoins Nagoya à partir d'ici, grâce au Hikari du précédent article.

         Et à Nagoya, nous avons pris un train local pour Takayama. Et je dois avouer que c'était... pas la panique mais plutôt pas très clair. J'espère que vous voyez la nuance. On a dû demander quel était le bon quai à un employé. Le terminal du train était indiqué, mais pas Takayama, et le terminal, ben on le connaissait pas. Et puis plusieurs trains se sont succédés sur ce quai, à chaque fois, on se demandait si il allait à Takayama. Je ne me rappelle plus pourquoi on a galéré comme ça, car d'habitude tout est très clair dans les gares...-blanc- bref !
          A un moment, on a décidé que c'était le bon, on commence à monter. Et là, miracle, on se fait rattraper par un vieux (enfin la cinquantaine ahah) couple qui nous informe que ce n'est pas le bon train. Vraiment très gentil de leur part. Et on a attendu avec eux le train de notre destination commune.

          Mais ce couple ne s'est pas contenté de ça, nooooooonnnnnnnnnn, il nous ont montré l'invention du siècle, voir du millénaire, qui nous était totalement insoupsonnable ! Et là, je m'adresse plus particulièrement à tous ceux qui ne supporte pas d'être dans le sens contraire de la marche du train, à tous ceux à qui ça donne envie de quicher.
          OUI ! Grâce à une pédale, vous pouvez tourner à volonté votre siège dans le sens qui vous convient. Mais ça s'adapte à toute les situations.
          Par exemple, vous êtes assis en face d'un vieux gars qui se décrotte le nez, et derrière vous, y a un beau gosse dont vous sentez irrésistiblement la présence... et ben y a qu'à tourner votre siège ! 
          Si vous n'êtes dans aucune de ces situations, vous pouvez toujours faire comme nous : tourner juste pour le trip ! C'est génial. Par contre, faut pas s'étonner qu'on vous regarde bizarrement... saleté de Gaijin, ils savent vraiment pas se tenir !

Démonstration hystérique  :




          Et je vous rajoute cette vidéo, trouver grâce aux vidéos similaires et qui n'est donc pas de moi. Un autre système ingénieux !

Partager cet article
Repost0
2 août 2009 7 02 /08 /août /2009 12:45
Quand on évoque le Japon, on pense aussi à son train grande vitesse, l'un des meilleurs du monde, qui apparaît dans le programme de géographie du lycée : le Shinkansen.

Pour les japonais, c'est un moyen de transport très cher (comme notre TGV d'ailleurs). Mais pour les touristes détenteur du JR Pass, on ne connaît même pas le prix, et on prend sans limite le Hikari et le Kodama.

Et ce train, ça défonce ! Déjà, le design est futuriste. Ensuite, il est très spacieux, y a même un petit crochet porte manteau au siège côté fenêtre. Comme toute chose au Japon, opposé à la France, il est propre et sans dégradation. Et puis, il y a les hôtesses qui passent avec leur chariot de nourriture. Ca on l'a aussi vous allez me dire. Mais là, chaque hôtesse fait un salut à chaque entrée et sortie du wagon ! Au Japon, le client est roi. Peut être un peu trop parfois, puisque peut-être sont-ils parfois moins respectueux envers les hôtesses-serveurs. Enfin bref, c'est pas en y étant aller comme touriste et en lisant des blogs que je peux afirmer ça...

Voici notre Shinkansen en gare d'Odawara, direction Nagoya.




Les jambes d'Aude. On s'en fout ? non, car Aude est grande et elle peut allonger les jambes en ayant encore beaucoup de place.

Autre design en gare d'Hiroshima :

En gare de Tokuyama :

Et le petit lien vers wikipedia, où y a en photo toutes les séries de ce train. Il semblerait donc, qu'Aude ait photographié la série 100 et la 700.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Shinkansen
Partager cet article
Repost0
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 16:07

Quand j'avais vu ce genre de panneau dans le métro de Paris, ça m'avait déjà bien fait marrer. Rien d'étonnant de retrouver les mêmes dans Tokyo, mais c'est quand même plus drôle puisqu'il faut être à gauche. J'ai une version pour savoir prendre les escaliers dans un magasin d'Harajuku.


Mais c'est encore mieux, quand on les voit dans un milieu censé être naturel comme à Owakudani !

















Le "Keep Left" a été mon dernier moment japonais du voyage. Arrivée à l'aeroport CDG, sur le sol français, quel bonheur de suivre tous les japonais restés à gauche sur le tapis roulant, espérant que ça ne s'arrête jamais... ou alors juste pour faire demi-tour. 

Partager cet article
Repost0
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 20:07
          Lors de notre visite du showroom de Sony, nous avons eu droit à une petite démonstration du dernier né de leur mp3 : Le rolly, tout juste lancé de la mi-septembre.  (pour rappel nous sommes en ce moment le 5 octobre 2008)



C'est un des éléments qui représente le mieux le Japon. Il est à la fois technologie, design et kitch.

          Tellement intéressant, que je me disais que ça me ferait un bon cadeau de Noël, toujours sur moi pour me remémorer dans le groove ce voyage. Un petit tour sur internet pour le retrouver et là, je suis redescendue de mon nuage : 350€ pour ce gadget qui sert à rien !!! Un mois de loyer ! Entre le rolly et 15 nuits d'hôtel à Tokyo, le choix est vite fait !!!
Partager cet article
Repost0
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 21:17

          Et oui, grâce à notre ascenseur vitré que nous avons pris 5 fois de suite, nous avons découvert que dans l'immeuble d'en face, il y avait un autre ascenseur avec une lumière en dessous. Bien sûr, nous sommes allées le prendre !
          On ne voyait pas à travers, mais l'intérieur était customisé !


          Plus tard on est allée dans le Sunshine City, une des plus hautes tours de Tokyo, avec un observatoire au 60ème étage. Et donc un autre ascenseur ! J'ai bien une vidéo, mais elle n'a pas grand intérêt. La cage est toute simple mais il y a une petite musique classique. Et surtout, les numéros d'étages défilent à une vitesse folle, en quelques secondes, on se retrouve en haut ! 

          Mais cet ascenseur  est un peu con aussi. Déjà, il est pas facile à trouver (en tout cas pour nous). Ensuite, il y a 59 boutons. Voulant aller au plus haut, on appuie sur le 59ème étage. Rien ne se passait, à part la voix d'une femme qui nous racontait quelque chose, que sur le coup on ne comprenait pas. On change de commande, de l'autre côté de la cabine... toujours le même discours. "Aaaaaahhhh, on est coincée dans un ascenseur !!! est-ce que SOS est international ? !!!" Le truc était en fait, que cet ascenseur ne va que jusqu'au 58ème étage et la Madame nous disait entre autres "wakarimasen" (je ne comprends pas). Donc nous sommes allées au 58ème, en se demandant l'utilité du 59ème bouton à part embrouiller les touristes. 
          Par contre, un message très clair nous demandait de faire attention à ne pas se coincer les doigts dans les portes !

          On descend au pallier 58, qui donne d'ailleurs sur un resto plutôt chicos au vue des robes de soirées des clientes. Pour aller à l'observatoire et parcourir le dernier étage, il faut prendre un autre ascenseur en face, avec cette fois une hôtesse d'accueil. Dans le building, il y a un aquarium. C'est le thème de cet ascenseur qui tout simplement : défonce ! Dommage qu'il n'y ait qu'un seul étage.


          Pour finir, il faut savoir que pour les japonais, le rez-de-chaussée est le niveau 1. Donc leur 59ème étage correspond à notre 60ème.

          Bien sûr, des ascenseurs, il y en a eu d'autres... "eh Fabienne, t'as vu quoi au Japon", "des ascenseurs !", "c'est cela, oui, comme si t'en avais jamais vu...pfff", "oui, mais ça c'étaient des ascenseurs japonais, ça change tout !"

          Ne vous inquiétez pas, mettez les 2 mêmes filles dans des ascenseurs incroyables en France, ce sera du pareil au même !
Partager cet article
Repost0
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 08:19

          Pour déplacer sa dernière pêche, faire ces courses au marché, le japonais a un choix presque illimité pour son moyen de transport ! On croise de tout : piétons, charette, vélo, mob, scooter, moto, transpalette, voiture, camion et des OVNIS ! Ca doit être génial de conduire un truc pareil ou de monter derrière et de faire du rodéo. En tout cas tous ces moyens de locomotion doivent cohabiter dans les petites allées des halles. Ca sort par tous les côtés  et a une vitesse de dingue !


Désolée pour la qualité des vidéos...




Partager cet article
Repost0
29 novembre 2008 6 29 /11 /novembre /2008 11:49

          Vous avez déjà vu un blog sur le Japon, qui ne parle pas des toilettes, WC, chiottes, petits coins ? Moi non, et je ne vais pas déroger à la règle, car oui, au Japon, les toilettes, WC, chiottes, petits coins, sont extraordinaires. Les 3/4 de nos visites aux toilettes, WC, chiottes, petits coins ont été accompagnées de fous rires. Si bien, qu'une fois, une japonaise a demandé à Aude si j'avais un problème car je pouffais de rire en faisant mes besoins.

 

          A savoir, il y a des toilettes, WC, chiottes, petits coins partout, maintenus dans un état de propreté acceptable et surtout avec à chaque fois du papier toilette ! Même si le papier est de piètre qualité au Japon.

 

J'ai deux conseils pour utiliser les toilettes, WC, chiottes, petits coins :

           - bien s'asseoir au fond de la cuvette quand vous utilisez le jet d'eau, n'est-ce pas Aude ?

           - veiller à ne pas en mettre partout sur la cuvette pour les gros besoins, il n'y a jamais de petit balai.

 

           Mais pour faire un peu dans l'originalité, je ne vais pas commencer par les toilettes, WC, chiottes, petits coins  Hi-tech, mais par les toilettes, WC, chiottes, petits coins, traditionnels. En passant, je ne sais toujours pas dans quel sens il faut se positionner... 

      

 

 

 

 

 

 

 

          Voici le style japonais traditionnel. Là ce sont les toilettes, WC, chiottes, petits coins de Ganman-ga-fuchi abyss de Nikko. Attention, ils ne sont pas simples d'utilisation dans les trains, quand ça bouge faut bien viser. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

          Et voici les toilettes, WC, chiottes, petits coins réduits au strict minimum, un trou béant avec vue sur ... , pas de chasse d'eau. Ceux là appartiennent à notre resto d'Ohara, ils sont dans une cabane au fond du jardin.

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 17:55
          Je suis née dans le 76, j'ai grandi dans le 18 et je travaille dans le 79. Et pourtant, oui, je maîtrise le métro de Paris. Et maintenant, la bouseuse que je suis peut se vanter de maîtriser le métro de Tokyo ! C'est exactement pareil que dans notre capitale, voire encore plus facile.

Démonstration en photo :

        



          
         Voici le guichet à écran tactile. Y a qu'à appuyer sur english et le tour est joué, pas besoin d'un vocabulaire hors norme - puisqu'on a réussi à le gérer... -
          Etant donné qu'on a peu pris le métro, nous n'avons pas acheté de billet illimité, juste la carte Pasmo, qui est une carte prépayée sans réduction. Pour les billets normaux, les oranges sont pour JR et les autres sont bleus. Attention ils ne sont valables qu'une journée.











Il faut trouver le plan écrits en Romaji.









         




Trouvez votre bon couloir.







 




Ensuite, sur la ligne, vous trouvez le nom de la station d'arrêt ainsi que de la précedente et la suivante. Un jeu d'enfant.






Ne pas oublier la règle de bienséance : faire la queue.



Dans tous les cas, il y a toujours un gentil employé aux passages automatiques pour vous renseigner.
Il ne reste plus qu'à profiter de ce micro-voyage.



Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Objectif JAPON
  • : Ma liberté, mon rêve : découvrir le monde, à commencer par le Japon. J'ai les billets d'avion et je pourrais en parler non-stop. Alors plutôt que de saouler mon entourage, je vais me défouler ici !
  • Contact

Archives