Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2008 6 29 /11 /novembre /2008 09:37

          

          Le soleil est en train de se coucher, mais il nous reste encore du temps. Nous finirons donc cette visite par Ganman-ga-fuchi Abyss. Pour le trouver, on ne s'est pas trompé de route, mais plusieurs fois on s'est quand même demandé où on allait. Il faut passer devant l'hôtel Turtle inn, passer sur un pont, passer devant l'annexe du Turtle inn et c'est juste après.

          Franchement ça valait le coup de prendre le risque de se perdre à la tombée de la nuit. Le lieu était parfaitement calme et paisible.  Mais la tombée de la nuit a eu aussi l'inconvénient de nous faire flipper, l'éclairage public étant inexistant au Japon. Nous avons eu peur d'un croque-mitaine qui viendrait récupérer les derniers touristes égarés. Nous ne sommes donc pas restées trop longtemps dans cet endroit isolé la nuit. 

            Malheureusement, mon appareil et tombé en rade de batterie. La majorité des photos a donc été prise par Aude.

 

 

 

 

 

Regardez ces photos, imaginez l'odeur de la forêt, le bruit de la rivière et le calme de la nuit... vous y êtes.

 

 

          Nous avons fait demi-tour et avons pris le chemin pour rentrer. Nous avons traversé un joli quartier d'habitations traditionnelles, toujours aussi paisible. Nous avons trouvé un arrêt de bus, "zut, on l'a raté, on sera en retard pour prendre le train". On s'éloigne de 2 mètres de l'arrêt et "vroouuuuuuuuuuuuuuuuuum", le bus nous passe devant à toute allure ! Là, j'ai entendu un "Fabienne je vais te tuer". Mais j'étais moi-même dégoûtée au possible. On a commencé à courir pour le rattraper, peine perdue. Après concertation, on a décidé de prendre coûte que coûte notre train, on n'avait pas envie de rester une heure à glander pour attendre le prochain.

          Alors on a dévalé en courant comme des dératées tout Nikkô avec des "j'en peux plus", "j'ai mal aux pieds", "courage", "elle est encore loin cette putain de gare ?"... Arrivées à la gare, on a traversé les portiques sans montrer notre carte, en les défonçant, devant tout le monde, on a couru, et c'est presque pas romancé, on a fait un saut de l'ange pour traverser les portes du wagon pour arriver vautrées sur les fauteuils, à souffler comme des boeufs et toutes tremblantes. Le train est parti. Avec tout ça, si on l'avait râté, non... je n'ose même pas imaginer ce qui se serait passé... Le paisible avait pris une grosse claque !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Objectif JAPON
  • : Ma liberté, mon rêve : découvrir le monde, à commencer par le Japon. J'ai les billets d'avion et je pourrais en parler non-stop. Alors plutôt que de saouler mon entourage, je vais me défouler ici !
  • Contact

Archives